À partir du 19 décembre 2020, Fred Pellerin glisse son village dans le trou d'un balado sur les ondes de Ohdio, la plateforme de Radio Canada. 12 épisodes qui invitent à revisiter le village de Saint-Élie et les personnages du Caxton.

Sortis en 2015 et en 2011, les spectacles De peigne et de misère et L'Arracheuse de temps font leur entrée sur les grands écrans et vient soutenir par le fait même, les salles de cinéma qui souffrent durement des restrictions imposées dues à la pandémie de COVID.

Pendant quelques semaines, les spectacles seront donc disponibles en cinéma virtuel dont une partie des revenus seront redistribués au cinéma du Parc, cinéma Beaubien, cinéma du Musée et le cinéma du Tapis rouge. Ils seront également disponibles sur toutes les plateformes numériques dès le 18 décembre.

Quatre ans presque jour pour jour que FRED PELLERIN ne s’était plongé dans la création musicale, qu’il appelle son activité secondaire. Quatre ans où les tournées de contes se sont enchainées entre le Québec et l’Europe, les écritures de documentaires, de film et les collaborations en nombre.

Et puis une parenthèse s’est présentée! Des visites irrégulières au studio pour brouiller les pistes, quelques chansons enregistrées en trop et… coupées au montage et des musiciens en nombre restreint.... Pour éviter les fuites! Après coup, ça a l'air d'avoir été fait en cachette. Des textes bien en avant, une ambiance, un dépouillement, c’est certainement l'album qui lui ressemble le plus. "Ça s'appelle APRÈS, mais on l'a travaillé pour que la fin s'attache au début, pour que ça puisse s'écouter en boucle. On aurait pu l'appeler TOUJOURS." - Fred Pellerin

Bien sûr il y a les platines et les Félix des albums précédents Silence (2009), C’est un monde (2011), Plus tard qu’on pense (2014)et après.... ce nouvel album, Après,d’un artiste pas comme les autres, qui ne se dit pas chanteur mais porteur de rêves, de mémoires, de projets. Les pieds bien ancrés dans son Caxton, Fred Pellerin nous transporte dans cette nouvelle aventure comme si on rentrait chez nous. On y retrouve les incontournables : de David Portelanceà Manu Trudel jusqu’à l’ami Jeannot Bournival réalisateur, arrangeur et encore.

« Après? C’est pour ce qui reste, pour ce qu’on fait, pour ce qu’on peut espérer, après la peine, après la chute, après l’amour, après la vie, après Nous. C’est une porte installée dans le mur de la fin, la possibilité d’un passage sur le grand recommencement. » - Fred Pellerin